Au moins une cinquantaine d’essais dans le monde se penchent sur l’action de l’hydroxychloroquine dans le COVID-19.

I. DES NOUVELLES DE « DISCOVERY » : SES DONNÉES INTERMÉDIAIRES ÉTAIENT ANNONCÉES EN FIN DE SEMAINE DERNIÈRE…

Objectif : inclure 3.200 patient.es dont 800 en France (160 testant l’hydroxychloroquine seule sans association avec l’azithromycine) chez des patient.es ayant une atteinte pulmonaire.

Pour les premiers résultats et des premières tendances, rien ne sera disponible avant au moins la fin du mois.” Pr Florence Ader – mercredi 08/04/20 (essai lancé le 22 mars, coordonné par l’Inserm). Seize jours après son lancement, 540 patient.es seraient entré.es dans l’essai, dans 25 centres hospitaliers en France. Pas de données sur le recrutement européen.

II. ENCORE PLUS INTÉRESSANTES, LES ÉTUDES QUI SE PENCHENT SUR L’EFFICACITÉ DE L’ASSOCIATION HYDROXYCHLOROQUINE (OH-C)/AZITHROMYCINE (AZM) PRESCRITE PRÉCOCEMENT

Trois types de résultats sont actuellement importants à suivre :

1/ ceux des études de prophylaxie avec l’hydroxychloroquine seule (prévenir la déclaration de la maladie chez les personnes exposées comme les soignant.es – c’est l’effet recherché lorsqu’on prend par exemple de la Nivaquine pour aller en zone de paludisme) [USA, Canada, Mexique, UK, Turquie, France (Saint-Étienne)]

2/ ceux des études chez des personnes COVID+ au stade précoce de la maladie avec l’OH-C seule [Chine, Corée, Thaïlande, USA, Canada]

3/ ceux des études chez des personnes COVID+ au stade précoce de la maladie avec l’association OH-C/AZM [USA, Brésil, Pakistan, France-IHU Méditerranée]

Nous regrettons que les trois études canadiennes (études COVID19 PEP RCT / HEROs / COVID19 Early Community Treatment RCT) qui seront de bonne qualité, eu égard au savoir-faire du Canada en matière d’épidémiologie, ne testent que l’hydroxychloroquine seule versus placebo. Des résultats ne devraient plus tarder.

III. ET L’ÉTUDE OBSERVATIONNELLE DU COLLECTIF « LAISSONS LES MÉDECINS PRESCRIRE »

Réalisée en ambulatoire, dans le cadre de la médecine libérale, elle est entravée par le blocage de la délivrance du PLAQUENIL® par la Direction Générale de la Santé. Cette étude, outre des données de suivi intéressantes, fournira des données de tolérance fondamentales.

LAISSONS LES MÉDECINS PRESCRIRE !

Le collectif de médecins libéraux et hospitaliers #Covid19-Laissons les médecins prescrire réclame la liberté d’auto-prescription de l’hydroxychloroquine associée à l’azithromycine, sous stricte surveillance médicale, dans le but de réaliser une étude observationnelle rigoureuse portant sur plus d’un millier de médecins français infectés par le Covid-19.

Twitter @laissonslespre1

Contacts presse :
Alexandra CARRASCO – 06 78 65 46 69
Marie-Noëlle BAS – 06 37 40 42 69
presse@stopcovid19.today

Télécharger le communiqué de presse au format pdf

Share This

Partagez

Faites connaître ce contenu à vos amis !