1/Publication dans The Lancet d’une étude biaisée et sur base de données de patients avec surreprésentation de pathologies cardiaques, se permettant de conclure à la dangerosité de l’HCQ et à sa possible inefficacité. Merha MR et al.
https://www.thelancet.com/journals/lancet/article/PIIS0140-6736(20)31180-6/fulltext
Non comparabilité des groupes – Analyse Data tableau 2 (Chi2 et test de Student)

 

 

Controls

N = 81 144

All treated patients

N = 14 888

p*

Age, years

53·6 (17·6)

55.1 (17.7)

˂ 0.01

BMI, kg/m²

27·4 (5·4)

28.3 (5,9)

˂ 0.0001

Sex, male

43 428 (53·5%)

8 178 (54.9 %)

˂ 0.01

Race or ethnicity

Black

7 519 (9·3%)

1 535 (10.3 %)

˂ 0.0001

Hispanic

4 943 (6·1%)

1 035 (7.0 %)

˂ 0.0001

Comorbidities

Coronary artery disease

10 076 (12·4%)

2 061 (13.8 %)

˂ 0.0001

Congestive heart failure

1 949 (2·4%)

419 (2.8 %)

˂ 0.01

Arrhythmia

2 861 (3·5%)

520 (3.5 %)

NS

Diabetes

11 058 (13·6%)

2 202 (14.8 %)

˂ 0.001

Hypertension

21 437 (26·4%)

4 373 (29.4 %)

˂ 0.0001

Hyperlipidaemia

25 538 (31·5%)

4 660 (31.3 %)

NS

COPD

2 647 (3·3%)

530 (3.6 %)

NS

Current smoker

7 884 (9·7%)

1 604 (10.8 %)

˂ 0.0001

Former smoker

14 049 (17·3%)

2 504 (16.8 %)

NS

Immunocompromised

2 416 (3·0%)

452 (3.0 %)

NS

Baseline disease severity

qSOFA ˂ 1

67 316 (83%)

12 052 (81 %)

˂ 0.0001

SaO2 ˂ 94

7 721 (9.5 %)

1 596 (10.7 %)

˂ 0.0001

         *NS = différence non significative    Différence statistiquement significative quand p < 0,05

2/Recommandation de l’OMS d’arrêter toutes les études avec HCQ.

3/Recommandation du Haut Conseil de Santé Publique et de l’ANSM d’arrêter les essais avec l’HCQ.

4/Lucidité des médecins anglais pilotant l’étude RECOVERY (patients hospitalisés avec atteinte pulmonaire)

“the Data Monitoring Committee saw no cogent reason to suspend recruitment for safety reasons and recommended the trial continue recruitment without interruption.”

https://www.recoverytrial.net/files/professional-downloads/recovery_noticetoinvestigators_2020-05-24_1422.pdf     –      https://www.clinicaltrialsregister.eu/ctr-search/trial/2020-001113-21/GB#A

 

LAISSONS LES MÉDECINS PRESCRIRE !

Le collectif de médecins #COVID19-LaissonsLesMédecinsPrescrire, après avoir réclamé la liberté d’auto-prescription de l’hydroxychloroquine associée à l’azithromycine, sous stricte surveillance médicale, dans le but de réaliser une étude observationnelle rigoureuse portant sur plusieurs milliers de médecins français infectés par le Covid-19, exige l’abrogation du décret du décret n°2020-293 du 23 mars 2020 modifié par les décrets 2020-314 du 25 mars et 2020- 337 du 26 mars 2020 portant atteinte à la liberté de prescription et réduisant les chances des citoyens dans le soin du COVID-19.

Twitter @laissonslespre1

Contacts presse : Alexandra CARRASCO – Marie-Noëlle BAS – presse@stopcovid19.today

Télécharger le communiqué de presse au format pdf

Share This

Partagez

Faites connaître ce contenu à vos amis !